Pourquoi il était une fois… à Hollywood, réalisé par Tarantino, sera coupé en deux lors de sa diffusion à la télévision

Il changera son interdiction en cours de route, de moins de 12 ans à moins de 16 ans.

Il était une fois… à HollywoodNouveaux Films Quentin TarantinoSorti en salles à l’été 2019, il sortira sur France 2 dimanche à 21h10, pour la première fois dans une version longue claire et directe (qu’à l’origine sur grand écran, soit 2h50). Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie, Al Pacino, Margaret Cooley ou encore Kurt Russell l’ont porté.Film passionnant sur une vision fantastique à Hollywood en 1969, le serial acteur incarné par DiCaprio erre dans Los Angeles à la recherche d’un grand écran rôle joué par son fidèle cascadeur (Pitt) mène, tandis qu’une nouvelle voisine s’installe à côté de chez lui, la célèbre Sharon Tate (Robbie).

Pour la rediffusion de cet événement, la chaîne a conçu un dispositif spécial : après 110 minutes de film, elle aura réduire, puis il continuera à marcher pendant 60 minutes.Juste avant de commencer, une carte vous expliquera pourquoi il était une fois… L’interdiction passera de moins de 12 ans à moins de 16 ans, et d’autres annonces seront faites à la pause. Cette décision permettra de respecter les règles fixées par le CSA, tout en proposant une version authentique de Quentin Tarantino sans montage. Mais mieux vaut être prévenu avant de commencer le visionnage à domicile, et les ados auront officiellement droit au début du film… mais pas à la fin.

Il était une fois… à Hollywood : Tarantino en tête de liste [Critique]

Des conseils du CNC et du CSA si différents qu’un film qui interdit aux moins de 12 ans de passer sur grand écran (et c’est le cas)il était une fois…) peut être lu sur les téléviseurs de moins de 16 ans. La chaîne n’a le droit de proposer au public qu’un nombre limité de films de moins de 12 ans pendant la première moitié de chaque soirée, et s’ils veulent montrer des films de moins de 16 ans, ils doivent attendre jusqu’à 22h30. Idem pour les rediffusions : Si France.TV veut proposer le même film sur son service de streaming, il faut qu’il soit programmé entre 22h30 et 6h du matin.Les heures de grande écoute ne doivent pas avoir moins de 16 ans, donc… à moins que vous ne scindiez un long métrage en deux, alors considérez sa deuxième partie comme “retour” ? Il était une fois… à Hollywood Parfait pour ce type de montage, pas de spoilers et assembler les scènes les plus violentes à la fin.Ses deux premiers tiers ne contiennent pas de scènes choquantes et il n’y a pas trop d’éléments “Graphique” Cela provoquera un avertissement.

La sélection de ce type de montage est également possible sans modifier le film conçu par le réalisateur, contrairement à Django Unchained, par exemple, il était disponible dans une version édulcorée lors de sa diffusion à la télévision. En 2017, TF1 vient de partager une fiche expliquant qu’elle a été légèrement modifiée avec l’accord de Quentin Tarantino et Sony pour pouvoir proposer le film à partir de 21h dans moins de 12 ans.Aucune scène n’a été supprimée et aucune retouche n’est prévue Il était une fois… à Hollywood, qui sera simplement servi en deux parties, l’une après l’autre.Puis, juste avant minuit, France 2 poursuivra dette de sang (2002), thriller de Clint Eastwood, le sceau a moins de 10 ans.

Django Unchained : Pourquoi TF1 diffuse une version édulcorée ?

Notons enfin que Tarantino lui-même était favorable à une diffusion avec entracte : son diptyque moulinConçus avec Robert Rodriguez par exemple, les deux films ont été imaginés comme, avenue de la mort et horreur de la planète, Projeté dans certaines salles, avec des entractes entre les deux, et de fausses bandes-annonces (non, machette…).Certains exposants proposaient également une version longue des 8 Salopards avec un entracte aux deux tiers, soit quelque chose commeil était une fois… Pour la télévision, les explosions de violence sont le plus souvent gardées pour la fin.

Il était une fois… à Hollywood vu aussi sur Première Max

Attention, spoilers : Le dernier paragraphe est pour les lecteurs qui l’ont déjà vu Il était une fois… à Hollywood.
Pour élaborer, si la coupure s’est produite après le film de 110 minutes, cela correspondrait au moment où Cliff est allé à Spahn Ranch. Une scène tendue où les hippies sont hostiles à ce qu’il fasse irruption dans leur squat. Les téléspectateurs visionneront ensuite après 22h30 une séquence sur le massacre qui a eu lieu en 1969 dans la réalité des adeptes de la secte de Charles Manson à Sharon Tate Villa et qui a entraîné la mort de l’actrice et de ses amis.Cela prend une autre tournure sur Quentin Tarantino, mais c’est toujours aussi violent. Avec ce mode de diffusion original, la scène peut être montrée dans son intégralité sans aucun montage pour la décolorer.

Quentin Tarantino : “Je ne suis plus réalisateur, je suis écrivain”

Leave a Comment

%d bloggers like this: