Petite baisse du CAC40, Alstom se démarque

(Boursier.com) — s’orienter

Le CAC40 est en légère baisse à l’entame de la dernière séance de la semaine du 15 août. L’indice a chuté de 0,27% à 6 539 après 30 minutes de négociations, malgré l’espoir d’un calme vendredi avec des nouvelles particulièrement creuses tant au niveau micro que macro. Le troisième vendredi de chaque mois, ce “Jour des Trois Sorcières” peut provoquer de la volatilité. Sur le plan macro, les spéculations sur les prochaines décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne et de la Réserve fédérale continuent d’alimenter le débat.

“Nous sommes à un point où les investisseurs se demandent si l’inévitable hausse des taux d’intérêt va mettre fin à l’accélération du marché”, a déclaré Rick Meckler, associé chez Cherry Lane Investments. “Il y a en fait deux aspects à cela – l’un qui pense que le pire a déjà été fait. Dépassez-vous et continuez à acheter, un autre pense que le pire est encore à venir et s’attend à une tendance baissière du marché.

Côté micro, on note de bonnes commandes de la SNCF auprès d’Alstom et de bonnes nouvelles de Valneva, à la fois pour un vaccin contre le Covid-19 et un candidat monocoup contre le chikungunya.

Sur le marché des changes, le dollar s’est apprécié de 0,1 % face à un panier de devises et s’est rapproché de la parité (1,0086 $) face à l’euro. Bitcoin sur Coindesk a chuté de 5,8 % en 24 heures à 22 000 $.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le brut WTI pour livraison en septembre a chuté de 0,9 % à 89,6 $ après avoir augmenté en deux séances. L’once d’or a cédé 0,25 % à 1 754 $.

écologie et monnaie

Les consommateurs boycottent au Royaume-Uni… même si cela ne durera probablement pas. Les ventes au détail au Royaume-Uni ont augmenté de 0,3 % en juillet, alors que l’on s’attendait à une baisse de 0,2 % en juin, en baisse de 0,2 %. Les ventes ont chuté de 3,4 % d’une année sur l’autre, manquant les attentes de -3,3 %. Hors carburant, les ventes ont augmenté de 0,4%, a indiqué l’ONS. Les attentes du marché étaient d’une baisse de 0,3 %. En plus de ces chiffres assez solides, l’indice de confiance des consommateurs britanniques, tel que mesuré par l’institut GfK, est tombé à un niveau record de -44 (-3 points) en août alors que les craintes d’une récession imminente s’intensifiaient. La Banque d’Angleterre a averti que le pays pourrait être frappé par une récession profonde et prolongée, l’inflation devant dépasser 13 % dans les mois à venir.

En Allemagne, les prix à la production ont fortement augmenté en juillet, en hausse de 5,3 % contre 0,6 % le mois précédent. Le consensus de juillet se positionnait également à +0,6%. En glissement annuel, les prix ont bondi de 37,2 % contre des attentes de +32 %.

Il n’y a pas d’autres indicateurs majeurs dans le programme de ce vendredi.

valeurs à suivre

*Alston (+1% à 22,5 euros). La SNCF a approuvé dèsAlston 15 trains à très grande vitesse Avelia Horizon​​​​​n (TGV) nouvelle génération pour près de 590 millions d’euros. Cette tranche optionnelle du contrat Avelia Horizon Innovation Partnership est le deuxième lot d’une nouvelle génération de trains à très grande vitesse, complétant une commande de 100 trains par SNCF Voyageurs pour une exploitation commerciale en France.

* Varneva (+1,1% à 10€) Début du dépôt d’une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de l’autorité sanitaire américaine, la Food and Drug Administration (FDA), pour son candidat vaccin unidose contre le chikungunya pour les personnes de 18 ans et plus. La demande d’autorisation de mise sur le marché fait suite aux données finales de Phase 3 publiées en mars 2022 et aux résultats finaux de l’essai clinique d’homogénéité des lots publiés en mai 2022. Une étude clinique du VLA1553 chez les adolescents est en cours au Brésil, avec la possibilité de futures soumissions réglementaires pour ce groupe d’âge si le VLA1553 est approuvé pour une utilisation chez les adultes. Valneva prévoit de finaliser la soumission du dossier d’ici fin 2022.

* Abionyx Pharmaceuticals (+0,2% à 2,06 euros) indique que sa trésorerie était de 4 ME au 30 juin, avant encaissement du CIR. Hors opérations intra-groupe, le chiffre d’affaires semestriel consolidé de la société s’élève à 2,63 ME. Le chiffre d’affaires consolidé reflète la décision de la biotech de se concentrer sur les études précliniques des bio-HDL ophtalmiques depuis l’intégration d’IRIS Pharma afin de définir un axe stratégique de développement pour entrer en phase clinique au plus tôt. Comme annoncé précédemment, la société communiquera prochainement sa stratégie ophtalmologique.

* ITLink (-10% à 27,5 EUR) a réalisé un chiffre d’affaires semestriel de 32,46 ME, en progression de +9,7%. L’activité Solutions (2,94 ME) bénéficie de la bonne santé des ventes de licences et renoue progressivement avec la croissance (+0,9%). L’activité de service a grimpé à 29,52 ME. La direction a maintenu son objectif de croissance du chiffre d’affaires pour 2022 entre 8% et 10%, tout en continuant à se concentrer sur l’évolution des conditions macroéconomiques, géopolitiques et sanitaires.

* Sodexo Les rendements étaient de 1,8% à 80,9 euros. La pression vendeuse liée à un billet Jefferies a fait baisser sa valeur pour “tenir” tout en ramenant son objectif à 88 euros contre 91 euros. Le courtier a abaissé ses estimations pour le secteur des services aux entreprises et de l’emploi en réponse à la montée des risques d’inflation. Il privilégie les entreprises dont la résilience est avérée ou les récessions qui sont largement “intégrées”, tout en restant “alerte” aux “histoires” d’endettement excessif et de faible flux de trésorerie disponible.

Leave a Comment

%d bloggers like this: