Les Canadiens pensent que le pays est en récession

Plus de 80 % des répondants canadiens ont déclaré qu’ils pensaient que les prix continueraient d’augmenter, et 59 % ont déclaré que le Canada était en pleine récession.

Le vice-président de Léger, Andrew Enns, a déclaré que ce n’était peut-être pas une bonne nouvelle pour les économistes ou les propriétaires d’entreprise. Selon lui, “c’est une question indirecte sur la façon dont vous percevez l’économie. Entre cela et la hausse de l’inflation et le resserrement des budgets des ménages, il est peu probable que cela fasse grand-chose pour encourager les dépenses de consommation.”

Les perspectives pour les États-Unis étaient tout aussi sombres lors du sondage du 8 au 10 juillet, 64 % des répondants affirmant que les États-Unis étaient en récession, tandis que 19 % ont admis qu’ils ne savaient pas. Mais seulement 66% des Américains pensent que les prix vont continuer à augmenter, tandis que 16% disent que les choses commencent à s’améliorer.

L’annulation est un problème

53 % des répondants canadiens étaient préoccupés par les annulations de vols, les retards et les longues files d’attente dans les aéroports, tandis que 43 % ont déclaré ne pas être préoccupés et seulement 3 % ont déclaré qu’ils n’étaient pas au courant de ces problèmes.

Un nombre tout aussi faible (4 %) ont déclaré qu’ils n’étaient pas au courant des longues files d’attente et des retards dans l’obtention de passeports dans les bureaux de Service Canada, ce qui témoigne peut-être de l’importance de ces deux questions dans l’actualité ces derniers mois.

Malgré une large couverture médiatique des retards de passeport, moins de la moitié des Canadiens interrogés ont déclaré être préoccupés par le problème, tandis que 50 % ont déclaré que ce n’était pas un problème.

Andrew Enns a déclaré: “Je pense que pour vraiment être pris là-dedans, vous devez soit voyager et probablement voir la date d’expiration de votre passeport arriver.”

Plus de la moitié des Canadiens interrogés ont déclaré qu’ils prévoyaient voyager dans leur province, et 28 % ont déclaré qu’ils voyageraient à l’intérieur du Canada. Plus d’un quart ont déclaré qu’ils voyageraient à l’étranger, dont 16 % prévoyant d’aller aux États-Unis.

Les répondants des États-Unis n’ont pas été interrogés sur les passeports, mais 45% ont déclaré être préoccupés par les voyages. Un autre 13% ont déclaré qu’ils n’étaient pas au courant du problème. Seuls 18% ont déclaré que cela les avait amenés à modifier radicalement leurs projets de vacances.

Les moins de 35 ans étaient plus susceptibles de dire qu’ils changeaient leurs plans et étaient plus susceptibles de planifier un voyage à l’étranger.

Le sondage Léger semble faire consensus sur la nature du problème, 68 % des Canadiens et 54 % des Américains affirmant croire que les pénuries de personnel sont à blâmer. Mais 38% des répondants américains ont déclaré que les compagnies aériennes manquaient de personnel, tandis que 43% des Canadiens ont blâmé les aéroports eux-mêmes.

Des proportions similaires – 18 % au Canada et 17 % aux États-Unis – ont blâmé les restrictions gouvernementales liées à la COVID-19.

Au Canada, les répondants des provinces des Prairies étaient plus susceptibles de voir les règles liées à la crise sanitaire comme le problème, tandis que ceux du Canada atlantique et du Québec étaient plus susceptibles de rejeter la faute sur la gestion des aéroports.

Le sondage en ligne a été rempli par 1 538 répondants du Canada et 1 002 autres répondants des États-Unis. Une marge d’erreur ne peut pas lui être attribuée.

Leave a Comment

%d bloggers like this: