échec médiatique d’été

Au cours des dernières semaines, l’équipe mesure des médias Observez ce qui est dit et écrit dans les médias sociaux et les médias traditionnels pour identifier les principaux “hots” et “faillites” du média.

Cette semaine, le “flop”.


Crédit image : Le Soleil, Journal Métro, Radio-Canada.ca

Annulation du défilé de la fierté
En quelques heures, les efforts d’innombrables médias de la ville de Montréal, Tourisme MontréalOui oui Internationale de Montréal et d’autres organisations ont été minées pendant au moins une décennie. Montréal criant sur les toits qu’elle a des normes de qualité internationales, elle envoie le message qu’elle est incapable d’organiser des marches…

Selon les médias, le déficit de réputation a franchi les 2 millions de dollars canadiens en 48 heures au Québec et à l’international, ce qui est énorme !

Samuel Gillard
Samuel Gillard
de’Avalanche du ColoradoA-t-il trop bu ? Coupe Stanley et en couper ?

Cette année, il a été le joueur dont on a le plus parlé dans le cadre de la prestigieuse campagne de trophées.avalanche à travers les États-Unis. Cependant, pour de mauvaises raisons.déficit de réputation Samuel Gillard parce qu’il ne respecte pas Coupe Stanley.

Mesures médias 2
Nicolas Aub-Kuber Obtient une meilleure couverture (quantitativement et qualitativement) que ses coéquipiers.
Crédit image : Cision

Philippe Bond
après le comédien Thomas Levac le traitant publiquement de violeur, Philippe Bond En se positionnant comme plus blanc que blanc, il est venu à sa propre perte.

Des erreurs… car cela réveille de vieilles blessures chez des victimes qui, heureusement, font l’objet de plus en plus d’attention de la part des médias.

Dagobert, à Québec
Sur Facebook, un client accusé Dagober Homophobe après avoir été conseillé de partir par le personnel.

La direction du célèbre bar Grande-Allée s’est défendue avec embarras, se déclarant « safe space », et la crise a duré plus d’une semaine, licenciant du personnel et s’excusant formellement auprès des clients.même si Globe et Courrier Intéressé par cette affaire !

Mesures médias 3
selon mesure des médiascette conséquence donne un score de performance de -100 % DagoberIl y en a des dizaines, tous négatifs…
Crédit image : Globe and Mail

Roger
Où était le président quand la panne s’est produite ? Roger ?

Aucune entreprise n’a été à l’abri de problèmes techniques aussi graves. De plus, aucun concurrent n’a essayé de bien se comporter. Pourtant, en 2022, cette absence est inacceptable. De leur côté, les chargés de communication sont sporadiques sporadiques mots vides… comme en 20e siècle!

énorme déficit de réputation Roger.

Publicité CAQ
Si une courte interview avec un fan François Legault a généré tant de couverture médiatique – et est sûr de devenir esquisser après au revoir – C’est parce qu’ils essaient de nous convaincre que c’est “Vox Pop”… mais ce n’est pas le cas.

Déficit de réputation inutile du premier ministre Legault.

Air Canada et l’aéroport de Montréal
Mauvais début d’été Air Canada et Aéroport de Montréal

Tout au long de l’été, les médias traditionnels et sociaux ont présenté des photos de voyageurs anxieux et en colère suite à des retards ou des annulations de vols !

Fonderie de corne et Glencore
Il y a eu une crise de santé publique à Abidibee pendant des semaines, avec des nouvelles la liant entièrement à la fonderie Horn appartenant à Glencore.

Plus on en sait sur la gestion de cette usine, plus les Abitibi ont des raisons de s’inquiéter pour leur santé… L’entreprise a un « discours du 19e congrès national »e Century” met l’accent sur le secret. Seuls les actionnaires semblent compter.

hockey canadien
C’est un puits sans fond d’erreurs de gestion…

Une règle de base : on ne s’improvise pas entraîneur de hockey de haut niveau. Mais on ne s’improvise pas non plus gestionnaire de crise !Cependant, c’est sous le signe de l’improvisation que “les hockey canadien “.

25 ans plus tard, ce cas de mauvaise gestion sera encore enseigné dans les universités !

Dr Horace Arruda
Qui croirait : Dr Arruda Parmi les “échecs médiatiques” de ces dernières semaines…

En janvier dernier, il a quitté le front de la gestion du COVID par la petite porte. Puis, au début de l’été, on savait qu’il s’était fait retirer un appendice des rapports liés à l’arsenic de la fonderie de corne.

L’opinion publique a fait du Dr Arruda une star. C’est sa direction qui l’a chassé de la scène…

Dr Arruda Toujours la vraie personne que nous connaissons pendant la pandémie. Mais, malheureusement, quelques faux pas l’ont fait tomber.

La semaine prochaine, “Top” !

Leave a Comment

%d bloggers like this: